yvJHLC1iJjm56LM5Q9dibQ_custom-Custom_Siz

VÉRONIQUE DIARRA

Contes sur l'histoire de l'esclavage vue par les Africains

 

Agnonlètè, une vie d'Amazone

 

Au XVII ème siècle, l'esclavage s'intensifie sur les côtes d'Afrique subsaharienne. Des femmes combattantes s'opposent vaillamment aux agresseurs européens, bravant leurs canons. Guerrières, reines,  elles s'illustrent dignement dans les ripostes impétueuses qui ont perturbé les corsaires et les  soldats européens, même si elles ne les ont pas vaincus. L'Afrique résiste héroïquement tandis que l'Europe pratique activement l'esclavage, se justifiant au nom de sa foi chrétienne.

 

Au XVII ième siècle, Agnonlètè guerrière du royaume Fon aussi belle et vertueuse, fuit le royaume Tô, son pays natal, puis Eko, sa ville d'adoption. Elle refuse de se marier car elle se sent investie d'une mission : chasser les esclavagistes européens qui attaquent les villes et villages côtiers. Ils pratiquent l'esclavage, un système inhumain. C'est  dans leurs colonies et dans leurs pays qu'ils déportent les captifs africains. Ils les vendent aux enchères et les font trimer jusqu'à la mort. 

Intrépide aventurière, Agnonlètè quitte la régiond'Afrique de l'ouest et se rend en Afrique centrale.  A Luanda, capitale des royaumes fédérés N'Dongo et Matamba, elle propose ses services à la reine N'Zinga M'Bandé. Cette héroïne de la Résistance Africaine songe à diversifier son armée. Elle envisage la création d'un redoutable bataillon féminin, mais il lui manque une formatrice. Agnonlètè enseigne le maniement des armes et les arts martiaux à toutes les femmes jeunes et moins jeunes qui s'engagent. Elles sont décidées à protéger leurs enfants et à chasser les esclavagistes de leur pays. 

La reine et la guerrière combattent côte à côte pendant de longues années. Elles  perfectionnent  sans cesse leurs stratégies et galvanisent leurs troupes féminines et masculines. Les portugais subissent des guérillas traumatisantes et des défaites humiliantes.

 A la fin de sa vie, la reine N'Zinga meurt paisiblement entourée des siens. Elle laisse le trône à son héritier N'Gola Kanini et le prie de toujours écouter les conseils d'Agnonlètè. 

Le dernier voyage du roi Aboubakry Keita  (novembre 2019)

Conte sur l'histoire de l'Afrique

Aboubakry II, petit-fils de Soundjata Kéïta mérite d'être honoré des titres de Grand Voyageur, Excellent Navigateur et Précurseur du Vivre-Ensemble. En 1312, il découvre l'Amérique  C'est la rencontre historique entre les Mandingues les Taïnos, population autochtone des îles de la mer Caraïbe. 

 

Au début du XIV ème siècle, Mansa Aboubakry II, souverain de l'Empire Mandingue entreprend un grand voyage. Sachant que la terre est ronde, il a décidé de naviguer vers l'ouest pour découvrir l'autre rive de l'océan Atlantique et ses habitants. Une flotte de vaisseaux lui permet d'embarquer avec ses courtisans et serviteurs. Au bout de quelques mois, il atteint une grande île d'une beauté extraordinaire peuplée d'hommes et de femmes accueillants. Ce sont les Taïnos, autochtones des Caraïbes.

Les deux peuples fraternisent et fusionnent.

Productions Marie Chevrier est une agence de gérance d’artistes spécialisée dans la Musique du Monde et  les animations virtuelles.

  • Black Facebook Icon
  • YouTube

© 2020 Productions Marie Chevrier   Tout droits réservés.