http3a2f2fa-amz-mshcdn-com2fwp-content2fuploads2f20152f092fvodou-thumb_edited.jpg

Dieuvela Etienne

« Beaucoup de personnes ont peur du vodou et le perçoivent comme l’univers du mal. Cessons d’assimiler le vodou à la sorcellerie ou à toute autre diablerie. Le vodou est culture, littérature, musique, spiritualité, peinture, philosophie, thérapie. Lire ces paroles de Baron Samedi, c’est découvrir un discours différent des clichés ordinaires sur le vodou », déclare Dieuvela Etienne, l’auteure de « Baron Samedi Monologue », livre paru à Montréal au mois de mars écoulé. Cette première édition, qui a eu le support de la Fondation Fabienne Émile, comme son nom l’indique, dévoile une prise de paroles du « lwa » Baron Samedi en pleine cérémonie cultuelle. Dans un décor de premier novembre et dans l’euphorie de la danse, le dieu entre en possession d’un homme. Par le biais de cet adepte, il s’est mis à danser, à se raconter, à prodiguer des conseils et à rendre hommage à sa femme Brigitte.

923ef8_a76b2a520c814ff1be2cd3020f2969a2_mv2_edited.jpg